ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
tourisme solidaire au cameroun avec africatour  
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

présentation générale

histoire geographie ,climat ,population langues du cameroun: 
 
Histoire : 
 
Le portugais Fernando PO’O aborde en 1472 les côtes du pays alors que le Mont Cameroun est en pleine éruption.  
Jusqu’en 1884, le Cameroun sera le lieu de passage de nombreux commerçants et missionnaires. Il devient une colonie allemande, avec laquelle les chefs doualas signent un traité.  
 
 
Après l’Armistice de 1918, le Cameroun retourne dans le giron de l’Afrique Equatoriale Française. 
 
En 1958, le pays obtient une autonomie interne, avant d’accéder à l’indépendance en 1960. 
Le premier président sera Ahmadou Ahidjo auquel succédera en 1982, l’actuel président : S.E.M. Paul BIYA.  
 
La fête nationale a lieu le 20 mai, et le drapeau du Cameroun présente trois bandes verticales, verte, rouge et jaune, ainsi qu’une étoile symbole de l’unité du pays, sur la bande rouge. 
 
 
géographie : 
 
Le Cameroun est situé au creux du Golfe de Guinée, légèrement au dessus de l’Equateur, et s’étend du Lac Tchad jusqu’à la côte atlantique. 
Il possède des frontières communes avec : 
• la Guinée Equatoriale, 
• le Gabon, 
• le Congo au sud, 
• la République Centrafricaine, 
• le Tchad à l'est, 
• et le Nigeria à l'ouest. 
 
Le Cameroun est à environ 7 heures d'avion de Paris, sans décalage horaire l'hiver, une heure de moins l'été. 
 
• Superficie : 475 442 km2 
• Altitude maximale : 4070 m (Mont Cameroun) 
• Capitale administrative et politique : Yaoundé, 
à 700 mètres d'altitude et à 250 kms de la côte. 
• Principales villes : Douala ( sur l'embouchure du fleuve Wouri ), Garoua, Maroua, Ngaoundéré, Bafoussam, Bamenda, Bertoua, Kumba, Nkongsamba, Buéa, Ebolowa, Kribi, Sangmélima, Limbé, Dschang, Foumban.  
 
 
 
climat : 
 
De type tropical humide dans le sud, et sec dans le nord.  
Sud Cameroun : saison sèche de novembre à février, petite saison pluvieuse de mars à juin, grande saison des pluies d'août à fin octobre. 
 
Température moyenne : 26°C. 
 
 
 
 
Nord Cameroun : Le climat se rapproche du type sahélien. La saison des pluies s'étend de mai à fin septembre. 
 
Température moyenne : 30°C 
 
population -langues: 
 
Environ 20 millions d'habitants, 
répartis en plus de 200 ethnies.  
Les principaux grands groupes étant : 
• les Bétis, 
• les Bamilékés, 
• les Bamouns, 
• les Foulbés, 
• les Kirdis.  
 
 
Langues 
Français pour 80 e la population. 
Anglais pour 20 e la population, 
surtout dans les 2 régions anglophones proches du Nigeria 
 
 
La richesse culturelle du Cameroun traduit la diversité ethnique de ses habitants. Dans ce pays de plus de deux cent ethnies, cohabitent pygmées, bantous, soudanais et arabo-berbères. Cette diversité culturelle s’illustre dans l’art de vivre, les traditions, l’habitat, le folklore et l’artisanat populaires.  
 
Du Nord au Sud, le touriste sera émerveillé par le type d’habitat traditionnel qui identifie chaque groupe ethnique. De la case bamiléké à l’Ouest au toit de chaume, à la « case obus » des mousgoum des bords du Logone, le visiteur découvrira une multitude d’habitations plus pittoresques les unes les autres. Ici et là, l’architecture traditionnelle côtoie l’architecture moderne. 
 
L’Ouest et le Nord sont les principaux centres d’artisanat au Cameroun. Bamenda, Bafoussam, Foumban etMaroua sont des villes réputées pour la richesse de leurs objets d’art et la beauté de leurs monuments anciens. Le touriste n’aura que l’embarras de choix entre les pipes, statuettes, trônes sculptés, figurines, masques et autres objets retraçant les scènes de la vie quotidienne ou de l’histoire guerrière de la tribu. 
 
- Le folklore est tout aussi varié et certains festivals culturels sont devenus de grands évènements touristiques. On peut citer notamment : 
 
- le « ngondo » des populations côtières du Cameroun qui est un rituel dans lequel se mêlent magie et réalité, danses, carnaval, une course de pirogues, des concours de beauté - les « funérailles » dans l’Ouest et le Nord-ouest sont l’occasion, à travers des cérémonies riches en couleurs, de célébrer la mémoire des défunts ;  
 
- le festival annuel des Nyem-Nyem dans l’Adamaoua qui retrace l’épopée de la résistance de ce peuple à la pénétration allemande ; 
 
- le « Nguon », véritable étalage de la richesse culturelle séculaire du peuple bamoun ; 
 
- les fantasias dans les lamidats du Nord donnent lieu à de grandes réjouissances colorées ; 
 
- au Sud, le joueur de « Mvet » (sorte de harpe) conteur et poète épique est un personnage historique qui joue un rôle primordial dans la société. 
 

 

(c) africatour - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 8.12.2010
- Déjà 3846 visites sur ce site!